Couverture médiatique Elite one : le coup de pouce du CTT aux journalistes





Le Président du Comité Technique Transitoire (CTT) Alim Konate a instruit le département Communication de la fédération camerounaise de football de lui faire des propositions relatives à la prise en charge du transport des journalistes pour les stades qui abritent les rencontres des championnats professionnels.

Ce sera certainement un ouf de soulagement pour la presse sportive qui avait du mal à couvrir les rencontres de l’Elite One, en raison de la délocalisation des matches vers d’autres sites un peu éloignés des métropoles comme Douala et Yaoundé. Sur la demande de certains journalistes, Alim Konate qui souhaite davantage vulgariser les championnats professionnels du Cameroun a, sans forcer, répondu favorablement. Le président du CTT, lors du point de presse donné hier à Yaoundé, a instruit le département Communication de la FECAFOOT de lui faire des propositions qui permettront de faciliter le déplacement des journalistes lors des journées de championnat. Le président Alim Konate a donné une semaine à Parfait Siki le chef de ce département de réfléchir à propos.

Les journalistes de Yaoundé et Douala seront sans doute les premiers bénéficiaires de cet accompagnement. En raison des travaux au stade de Ngoa-Ekelle, les matches de l’Elite One et Two sont programmés au centre technique de la FECAFOOT à Odza et aussi au stade du centre d’excellence de la CAF à Mbankomo, une bourgade située à l’entrée de la capitale politique du Cameroun. Pour ce qui est de la ville de Douala, il y a aucune chance que les stades et terrains d’entrainement prévus pour le CHAN 2020 et la CAN 2021 soient utilisés pour le championnat avant leur livraison. Les matches continueront à se disputer à Limbé et Buéa. La mesure d’accompagnement en termes de transport que souhaite apporter le CTT boostera la médiatisation des championnats professionnels.

Léger Tientcheu à Yaoundé

Laisser votre Commentaire