Lionnes Indomptables : Comment Gabriel Zabo a tenté d'humilier une journaliste





En conférence de presse d'après-match, le Sélectionneur des Lionnes Indomptables s'est permis de vouloir soumettre une journaliste aux excuses par rapport à une question posée à la capitaine Gabrielle Aboudi Onguene.

Les Lionnes Indomptables du Cameroun ont péniblement éliminé les Fauves Dames de la république Centrafricaine, lors du premier tour des qualifications pour la CAN féminine Maroc 2022. Déjà victorieuses mercredi dernier au stade de Japoma de Douala, grâce à Nchout Njoya Ajara, dans les arrêts de jeu, au match aller, les Lionnes Indomptables ont, à nouveau, battu le même adversaire dimanche sur le même stade 2-0. Sur l'ensemble des deux rencontres face à cette équipe centrafricaine qui n’est même pas classée au classement FIFA, on n’a pas eu  grand-chose à se mettre sous la dent sur le volet prestation d'ensemble des Camerounaises.

Une conférence de presse aux allures de meeting

Après la fin de la rencontre de dimanche, il s'en est suivi la traditionnelle conférence de presse. Le sélectionneur des Lionnes Indomptables, Gabriel Zabo, était accompagné de la capitaine Gabrielle Aboudi Onguene. Il est évident que l'attaquante du CSKA Moscou, auteur des matches sans saveur, ni odeur, depuis bientôt deux ans, allait être sollicitée par la presse sur ses petites performances. «Depuis Septembre 2019 en 12 matches : 2 buts marqués (doublé contre la Zambie), 2 penaltys causés (Congo et Cote d'Ivoire) : Source Griffe2foot »

A la question de savoir s'il n'était pas temps pour elle de déposer le brassard, en raison de ses prestations peu abouties en sélection nationale, l'attaquante Camerounaise a rétorqué, telle une tenniswoman qui renvoie la balle à son adveraire: «  Madame Pamela Njoyap, vous devez aussi raccrocher le micro ». Une vive réaction qui a suscité un standing ovation digne des meetings politiques. Certainement galvanisé par le soutien paradoxale apporté par la presse à sa joueuse, le coach de Stade Renard de Melong, s'est permis, à sa prise de parole, de vouloir humilier la Journaliste qui a commis « le crime » de vigoureusement questionner l'apport d'Aboudi Onguene à la sélection nationale. «  Madame Pamela, demandez rapidement les excuses! a-t-il donné comme injonction avant de poursuivre. Sinon, si vous êtes là la prochaine fois en conférence de presse, je ne peux pas accepter ».  Un écart de comportement de la part du technicien Camerounais qui a divisé la salle et mis fin à la conférence de presse.

Pour une première véritable rencontre avec les médias, Gabriel Zabo s'est cru en face de ses obligés au point de menacer d'exclure une journaliste lors des prochaines conférences de presse. Gabriel Zabo gagnerait à s'appliquer avec son équipe pour offrir un jeu digne d'une équipe qui veut gagner la CAN, au risque de faire regretter le départ de son prédécesseur.

Léger Tientcheu

Laisser votre Commentaire